105 heures de travaux d'intêret général pour avoir insulté un pompier

Wikimédia ©
14 février 2018
Par Lucie Claussin
Un pompier charentais est en colère et l'a fait savoir ! L'année dernière, lors d'une intervention il a été insulté par une victime qui venait de faire un malaise.

A Angoulême, un homme a été jugé hier par le tribunal pour avoir insulté et menacé de mort des pompiers. Le 3 juillet denier, ils étaient venus lui porter secours, puisque la victime, âgée de 44 ans venait de faire un malaise à son domicile. L’homme s’est subitement mis à insulter le soldat du feu. Le professionnel a ensuite déposé plainte.

70 heures de travaux d'intêret général avaient été requises

Lors de son procès, pour sa défense, le mis en cause a assuré ne se souvenir de rien et a mis en cause le traitement qu’il prenait à l’époque pour ses douleurs au dos. Il devra verser un euro symbolique au pompier insulté et devra effectuer 105 heures de travaux d’intérêt général, alors que le parquet en avait requis 70.