Charente-Maritime : des juments visées par des coups de feu

02 octobre 2017
Par Lucie Claussin
Les faits ont eu lieu le week-end dernier

Les propriétaires des équidés, un couple de sexagénaires, sont encore sous le choc. En Charente-Maritime, une jument a été abattue et une seconde a été grièvement blessée par un fusil de chasse à La Gripperie Saint Symphorien. Les faits remontent au mardi 26 septembre. Le couple de propriétaires, qui vit à une trentaine de kilomètres de Cognac, avait mis ses chevaux à proximité d’un marais en Charente-Maritime, pour qu’ils puissent paitre en toute quiétude. C’est l’homme qui a découvert le drame en allant rendre visite à ses animaux.

Quel avenir pour la jument blessée ?

La jument encore en vie qui a été blessée a des profondes blessures au niveau de la croupe et de la cuisse. Elle a été rapidement soignée par un vétérinaire de Saintes et devrait s’en tirer. Cependant les propriétaires restent inquiets, car ils ont peur qu’elle se laisse mourir à cause du traumatisme.

Qui tire sur les chevaux ?

L’identité du coupable n’est pas encre connue.

D’après l’enquête de voisinage, les faits remonteraient à samedi ou dimanche de la semaine dernière.

Malgré l’absence de témoins, les propriétaires des animaux dénoncent des chasseurs de La Gripperie, mais ceux si démentent l’accusation. En cette saison, de nombreuses personnes vont à la chasse dans les marais.

De son côté le Président des chasseurs de la Gripperie préfère rester prudent et n’accuser personne à sans preuves : « N'importe qui a pu prendre un fusil et commettre ce crime, que je condamne fermement. Et s'il s'avère que c'en est un (chasseur), celui-là, il ne chassera plus jamais de sa vie, en tout cas pas chez nous.»

Une plainte a été déposée pour acte de cruauté envers un animal domestique. La gendarmerie de Saint Jean d’Angély est en charge de l’enquête

Si vous avez vu quelque chose, ou que vous avez des informations, n’hésitez pas à prendre contact avec la gendarmerie au 05 46 32 04 27