Insolite

Drague : le « ghostbusting », la revanche des victimes de « ghosting »

14 septembre 2018 à 17h10 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Pixabay

Après le « ghosting », voici le « ghostbusting ». Ou quand les « ghostés » prennent leur revanche sur les « ghosteurs ». Mode d’emploi.
Le « ghosting » est certainement la pratique la plus populaire du lexique de la drague. Mais les « ghostés » ont aujourd’hui décidé de prendre leur revanche. Ainsi, un nouveau terme vient de voir le jour : il s’agit du « ghostbusting », un mot inspiré du film Ghostbusters et qui signifie, en français, « chasseurs de fantômes ». 

Dans le contexte de l’amour, et de la drague surtout, le « ghostbusting » consiste à ne pas lâcher l’affaire et de continuer à envoyer des messages à celui ou celle qui a subitement décidé d’ignorer vos sollicitations et de couper les ponts sans aucune raison valable. 

Forcing, acharnement, ou juste un retour de baguette ? Chacun son point de vue. Quoiqu’il en soit, le but de cette pratique est de faire culpabiliser l’autre et surtout de le rendre complètement dingue. Vous voyez le genre. Selon le site de rencontres Plenty Of Fish, 78% des utilisateurs ont été victimes de « ghosting » et 38% d’entre eux sont ainsi passés au « ghostbusting ».