Loir-et-Cher : son chien mort, la maîtresse accuse la pollution

03 août 2017
Par Benoit Billot
Le week-end dernier, un chien a été retrouvé mort après une baignade dans le Cher.

Le moment passé par cette femme et ses deux fils devait être agréable mais, samedi dernier, la ballade a viré au cauchemar. Alors qu’ils se rendaient à Selles-sur-Cher pour se promener au bord du Cher, son Malinois a sauté dans la rivière et aurait happé des algues. Une demi-heure plus tard, c’est la stupeur: l’animal meurt.

Les algues en cause ?

Après cet événement tragique, les services sanitaires sont prévenus et une autopsie du chien a été pratiquée. Pour l’instant, aucune information n’a été communiquée. La propriétaire est formelle, la cause de la mort de son Malinois serait les algues présentes dans le Cher. Concernant l’état de l’eau, les résultats des analyses ne seront connus que la semaine prochaine.

Ce n’est pas la première fois que ce type de décès arrive puisque, en juin dernier, deux autres chiens mourraient dans les mêmes circonstances : l’un à Selles-sur-Cher, l’autre à Vierzon.

La baignade est désormais interdite

Après ce nouvel événement, la municipalité a décidé de prendre des mesures. Francis Monchet, maire de Selles-sur-Cher, a pris un arrêté municipal afin d’interdire la baignade pour toutes personnes et animaux, ainsi que l’abreuvage du bétail. Par ailleurs, les activités nautiques ne se feront plus sur le Cher afin d’éviter tout contact avec l’eau. Une levée de l’interdiction de baignade ne se fera qu’en fonction des résultats des analyses.