McDonald’s: des livraisons dans la métropole orléanaise

Pixabay
09 novembre 2017
Par Benoit Billot
L’application UberEats proposera un service de livraison pour le fast-food McDonald’s. En tout, quatre restaurants du groupe américain de la métropole orléanaise joueront le jeu.

Qui n’a jamais rêvé de se faire livrer un " McDo " un dimanche ou un lendemain de fête ? Et bien désormais, le rêve va devenir une réalité sur la métropole d’Orléans. En revanche, un peu de patience puisque ce n’est qu’à partir du 23 novembre prochain que l’application UberEats proposera ses services pour des livraisons à domicile ou au bureau. Afin de pouvoir accéder à ce service, il suffit de télécharger l’application disponible sur Android et iPhone.

Une zone délimitée

Il faut savoir que seulement quatre restaurants McDonald’s seront disponibles en livraison. Il s’agit des fast-foods d’Orléans centre-ville, de Saran sur la route nationale 20, de Saint-Jean-de-la-Ruelle et de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin. Bien entendu, la zone sera délimitée et la livraison sera facturée 2,50 euros. Une majoration de 10% est à prévoir sur les tarifs des produits. Attention, soyez prudents sur vos choix, puisque les boissons chaudes et les glaces ne seront pas livrées chez vous. Depuis la mise en place de McDonald’s chez UberEats en juin dernier en France, les livraisons de BigMac et autres menus ont explosé à Paris et à Lyon.

Déliveroo déjà arrivé sur Orléans

Il se pourrait que ce mois de novembre soit une véritable révolution sur la cité Johannique au niveau du service de livraison. Depuis le mercredi 8 novembre dernier, le groupe Déliveroo a déposé ses valises à Orléans et il est désormais possible de se faire livrer. Déjà, certains restaurants ont donné leur accord comme ‘’Up’Dogs’’ situé dans la rue de Bourgogne ou encore ‘’Le Volpone’’ installé rue de la Cholerie. En fonction du restaurant, le temps d’attente de livraison varie. L'application Déliveroo rencontre un grand succès puisqu’en 2015 le chiffre d’affaire du groupe s’élevait à 165 millions d’euros. En mars 2016, on comptait plus d’un million de commandes depuis sa création en 2013.