Top 3 des ministères aux noms étranges

Wikimedia
17 mai 2018
Par Michaël Maistre
Il y a vraiment eu des ministres pour ça !

Aujourd’hui, a lieu une grosse opération de communication du gouvernement : presque tous les ministres se déplacent en régions à notre rencontre, pour échanger et répondre aux questions. Par exemple, la ministre de l’éducation sera à Panzoult dans le chinonais, et le ministre de l’agriculture à Saint-Maur à côté de Châteauroux. Ce sont des ministères assez classiques, mais il y en a eu certains qui peuvent paraître étranges au cours de notre histoire récente.

Top 3 des ministères aux noms étranges

Ministre du blocus
Entre les deux guerres mondiales, on a eu un ministre du blocus. Son rôle : bloquer tous les mouvements de marchandises vers l’Allemagne. Nous avons eu un ministre à temps plein juste pour embêter les Allemands !

Ministre de la simplification administrative
On part chez nos voisins belges. Là-bas, ils ont eu un ministre de la Simplification Administrative jusqu’en 2014 ! Voilà un ministre qui serait utile chez nous !

Ministre du temps libre
Avec l’arrivée de François Mitterrand au pouvoir en 1981, on a vu arriver un ministère inattendu: le ministère du temps libre ! Le nom a beaucoup fait rire à l’époque, mais l’idée était d’organiser nos activités de loisirs et culturelles. C’est au ministre du temps libre que nous devons le chèque vacances utilisé par presque six millions de personnes. Puis le ministère a disparu en 1983, avec le tournant de la rigueur.