Tours : 30 000 euros pour garder son bureau de poste

07 septembre 2017
Par Benoit Billot
La ville de Tours a dû verser 30 000 euros pour sauver son bureau de poste dans le quartier Montjoyeux.

Décidément, il semblerait qu’il soit difficile de garder son bureau de poste même dans les grandes villes. Plusieurs d’entres eux ont été fermés dans les communes voisines, notamment en campagne. La raison principale s’explique par un nombre insuffisant de clients. À Tours, la mairie a dû mettre la main au portefeuille et verser 30 000 euros à l’année pour son bureau de poste dans le quartier Montjoyeux.

La Poste impliquée

La situation était relativement critique à Tours. Fin 2016, quatre agences postales de quartier ont fermé leurs portes. Elle s’accentue davantage mais la ville de Tours peut tout de même s’appuyer sur la Poste. Effectivement, l’entreprise française verse une compensation de 1 000 euros tous les mois. Si ce service postal coûte relativement cher, les habitants du quartier sont satisfaits de cette action.

Une pétition depuis des mois

Si la mairie a décidé de mettre la main à la pâte, les habitants eux, s’étaient mobilisés depuis des mois pour ne pas perdre leur agence. En fin d’année 2016, un collectif des habitants contribuables-électeurs du parc Grandmont avait lancé une pétition. Elle avait plutôt bien été suivie, puisqu’elle avait recueilli la bagatelle de 700 signatures. Le quartier Montjoyeux est habité en grand nombre par des personnes âgées. Le déplacement vers un autre bureau de poste en dehors de leur lieu semblait impossible.

Le bureau de Poste de Montjoyeux est ouvert du lundi au vendredi. (Lundi-Mardi : 14h30/16h45, Mercredi-Jeudi-Vendredi : 10h/12h15).