Un ancien gendarme d’Angoulême mis en examen pour viol sur un enfant

Pixabay
23 novembre 2017
Par Benoit Billot
Cet homme de 53 ans aurait violé un petit garçon en 2016. Il avait été déjà condamné pour des faits similaires datant des années 80.

Que s’est-il passé dans la tête de cet ancien gendarme ? À l’époque, en 2016, son épouse était assistante maternelle et gardait des enfants. L’ex-adjudant a commis l’irréparable puisque deux des enfants gardés par sa femme ont été violés par cet homme de 53 ans. Les deux garçonnets étaient âgés de 6 et 2 ans. Les deux familles ont porté plainte. Après cet acte abominable, il a été mis en examen pour viols sur mineur de moins de 15 ans et a été convoqué pour ce fait le 9 novembre dernier au palais de justice d’Angoulême. Rappelons que le viol sur une victime de moins de 15 ans au moment des faits est puni de 20 années d’emprisonnement, les attouchements de 10 ans de prison et de 150 000 euros d’amende.

Un homme récidiviste

Malheureusement, ce violeur n’en est pas à ses premières victimes. Il s’agit d’un récidiviste puisque d’après les propos de nos confrères de Charente Libre, l’homme a été condamné en juin 2016 pour des viols datant des années 80. Il avait violé sa petite nièce, âgée de 7 à 12 à l’époque. La cour d’assises de Moselle l’avait condamné à deux ans de prison ferme. Après cette condamnation, cet homme avait été évincé de la gendarmerie nationale. Mais il occupait toujours ses fonctions d’adjudant entre la plainte de sa nièce en 2009 et la sentence de la cour d’assises de Moselle. Désormais, il n’a plus aucun droit de rentrer en contact avec les victimes. L’ex-gendarme n’a pas été placé en détention provisoire, mais il a été tout de même placé sous contrôle judiciaire.

Un gendarme pédophile en Pas-de-Calais

Récemment, le 27 octobre dernier, un couple a été mis en examen en Pas-de-Calais pour détention d’images à caractère pédo-pornographique et viols sur mineurs. L’homme était policier à Lens et détenait des images mettant en scène de jeunes enfants d’origine asiatique. Son épouse, institutrice, a été suspendue de ses fonctions et l’homme est à l’heure actuelle en prison.